La voie ferrée désaffectée de Maubeuge à Bavay... une opportunité

Publié le par D DELCROIX

Un article dans la Voix du Nord du 30 juillet rappelle qu’il existe une voie ferrée désaffectée qui traverse La Longueville.

Article dans la Voix du Nord du 30 juillet 2016.

Article dans la Voix du Nord du 30 juillet 2016.

Histoire

La ligne « Douzies Valenciennes » a été déclarée d'utilité publique, à titre d'intérêt local, par un décret le 11 septembre 1873 et une loi du 20 novembre 1883 a reclassé la ligne dans le réseau d'intérêt général. Elle est aujourd’hui totalement déclassée, depuis 1965 pour les voyageurs et 2005 pour le fret.

Cette ligne ferroviaire relie le Val de Sambre et le Valenciennois en traversant le Pays de Mormal. Elle relie Maubeuge et Valenciennes en passant par La Longueville, Audignies, Bavay, St Waast La Vallée, Wargnies-le-Grand, Jenlain, Curgies, Saultain et Marly. A St Waast, une jonction permet de rejoindre Bellignies.

La voie ferrée désaffectée de Maubeuge à Bavay... une opportunité

Ne pas l’abandonner

La voie ferrée a été un lieu important de circulation et d'échanges, elle fait partie du patrimoine historique, et elle pourrait poursuivre sa vocation en la transformant en une « voie verte cyclo-pédestre » favorisant les déplacements actifs des populations locales et des touristes.

Ce cheminement s'inscrirait en cohérence avec le développement des voies vertes déjà réalisées tant localement qu’en France et chez nos voisins Belges.

Pour un shéma cyclable Sambre-Avesnois

Pour un shéma cyclable Sambre-Avesnois

Racordement au RAVel Wallon

Racordement au RAVel Wallon

Le schéma directeur cyclable wallon

Le schéma directeur cyclable wallon

Les atouts de la Voie Verte

Social :

  • Appropriation par la population de l’environnement patrimonial, historique, naturel et culturel ;
  • Utilisation libre et gratuite toute l'année et usage facile ;
  • Lien social de rencontre et de partage ;
  • Déplacement en toute sécurité pour tous ;
  • Impact positif sur la santé et le bien-être de chacun.

Économiques : 

  • Création d’une offre touristique [Bavay, Jenlain, Bellignies…] ; 
  • inscrire le Bavaisis dans le réseau des véloroutes et voies verte ;
  • allongement de la saison touristique et ouverture à une nouvelle catégorie de touristes ; 
  • Rayonnement sur tout le territoire autour de cette colonne vertébrale.

Environnement et patrimoine : 

  • Projets respectueux de l'intégrité environnementale du territoire ; 
  • Aucun impact négatif sur le paysage ; 
  • Découverte et mise en valeur de la faune et la flore ; 
  • Aucune émission de CO2 ;
  • Nouvelles solutions de déplacement pour les habitants et touristes ; 
  • Préservation d'un linéaire historique.
La voie ferrée désaffectée de Maubeuge à Bavay... une opportunité

Rejoignez-nous !

Droit au Vélo Maubeuge Val de Sambre entend rassembler et porter une voie citoyenne, avec toutes les associations interressées, convaincue de l'opportunité exceptionnelle et de l'urgence de la mise en œuvre d'un tel projet structurant que représente une Voie Verte Maubeuge Valenciennes, projet inscrit dans un schéma cyclable Sambre-Avesnois.

Défendons ce projet, conscient que cette opportunité historique participera au développement du territoire.

Apportez votre soutien et rejoignez le collectif !

La voie ferrée désaffectée de Maubeuge à Bavay... une opportunité

Vous pouvez lire l’article précédent sur le même sujet en cliquant ICI.v

Publié dans Aménagement

Commenter cet article

HOEZ Frédéric 16/09/2016 13:02

Bonjour,
Comme vous je m' intéresse au devenir du tracé de l' ancienne voie ferrée Douzies-Valenciennes.
Je suis originaire de Hargnies où j' étais agriculteur.
Agé de 35 ans je n' ai évidemment pas connu l' époque du transport de voyageurs sur cette voie mais j' ai vu plusieurs fois (et entendu de mon ancienne ferme) des trains de cailloux circuler en direction de Hautmont.

Mon père, agriculteur aujourd' hui à la retraite, a vécu la fin du transport des voyageurs sur cette voie. Il me racontait que son propre père, agriculteur avant lui sur la même ferme, allait chercher des fournitures à la gare de La Longueville (pulpes de betteraves pour les vaches laitières).
Il m' a également précisé que le manque de conscience de certains des cheminots qui chargeaient les trains a précipité la fin du transport de fournitures agricoles par voies ferroviaires.
En effet, les agriculteurs retrouvaient mélangés aux aliments du bétail des corps étrangers type "ferrailles..." qui causaient la mort des animaux. Tout cela par manque de nettoyage des wagons...
Le transport par camions routiers a alors pris le relais...

J' aimerais moi aussi pouvoir à l' avenir emprunter cette voie à pieds ou à vélo avec ma compagne et mon fils.
Je ne vis plus à Hargnies mais à Avesnes sur Helpe mais je viens toujours plusieurs fois par semaine à Vieux Mesnil où vivent mes parents.

Grâce au portail "remonterletemps.ign.fr" nous pouvons maintenant comparer le tracer de la voie fin des années 50 avec la carte actuelle du secteur.
J' ai remarqué grâce à ce comparatif que la départementale 4 voies D 649 recouvre le tracé de l' ancienne voie ferrée sur quelques centaines de mètres, mais à part cela il devrait être possible de reconstituer un véloroute . Les portions de voies manquantes peuvent être reconstituées à proximité...

N' oubliez pas qu' il y' a également l' ancienne voie reliant Bavay à Solesmes et Escaudoeuvres (Cambrai). Les deux voies (celle vers Valenciennes et celle vers cambrai) se croisent avant la gare de Bavay aux environ du lieu-dit "Buvignies", quelques part dans les prairies à proximité du garage automobiles Cantineau.
Elle traverse la Chaussée Brunehaut vers Le Cateau peu avant le lieu-dit "Le Saule" puis prend la direction d' Amfroipret, le "Petit Gommegnies", Gommegnies, Potelle puis fait un virage à droite pour arriver en gare du Quesnoy.
Elle ressort du Quesnoy en bifurcant de la voie de Valenciennes, derrière l' étang du fer à Cheval. recouverte sur son tracé durant quelques centaines de mètres par la récente route du contournement de Le Quesnoy, Elle ressort du giratoire comme étant un chemin de servitude pour les terres.
Peut-être quelques kilomètres plus loin la voie ressort comme étant un chemin arboré (comme le deviennent bien souvent les voies ferrées abandonnées), passant par Ghissignies, Salesches, Romeries, Solesmes, Saint Python.

A Saint Python se trouvait l' éguillage pour prendre soit la direction de Valenciennes, via Haussy, saulzoir, Haspres, Noyelles sur Selle, Douchy, Thiant, Haulchain, et enfin Trith Saint Léger où se trouve la fameuse gare "Le Poirier-Universités"...

Du même lieu, une autre voie menait vers Escaudoeuvres-Cambrai, elle passait donc par Avesnes les Aubert, Rieux en Cambrésis, Naves, Escaudoeuvres. Elle a été désaffectée à la même époque que la voie Saint-Python vers Valenciennes, c' est à dire vers 1945.

Je dis un grand merci à Google Earth qui permet de retrouver toutes les anciennes voies grâce à ses vues aériennes!!!

Dans les prochains mois je me rendrai sur les lieux importants de ces voies pour les repérer et connaître leur praticabilité.
Vous imaginez le potentiel de voies cyclables sans automobile dans le Nord de la France, qui permettrait de traverser notre grande région en quelques jours à vélo...
J' espère que ça se concrètisera un jour.

Merci pour votre travail de longue haleine car il est souvent trop difficile d' influer sur les décisions des personnes politiques qui savent parfois ne dépenser l' argent public que pour ce qui les intéresse...

Bon courage à vous, j 'envisage d' adhérer également à votre association :-)

Frédéric

Dominique 17/09/2016 11:07

Merci pour toutes ces précisions et pour ce bel encouragement...
C'est avec beaucoup de plaisirs que nous vous accueillerons parmi nous.
Vous pouvez adhérer en ligne sur le site de l'ADAV ou lors d'une de nos activités notamment la prochaine réunion de la commission " Véloroutes Voies Vertes " qui se déroulera le mardi 4 octobre à 18h au 60 rue de la couturelle à Maubeuge.
A bientôt.